Vous êtes ici

Sondage Ifop : vous êtes 97% à être heureux dans l'Hérault

Un attachement très fort au département
De manière quasi-unanime (97%), les habitants de l'Hérault expriment leur satisfaction de vivre dans ce département. Ce résultat apparait d'autant plus positif que 60% des interviewés se disent même " très satisfaits " de vivre dans le département. Seules 3% des personnes interrogées n'apprécient pas leur vie dans l'Hérault.

Les spécificités géographiques et notamment le climat favorable du département expliquent en grande partie le plébiscite des personnes interrogées pour l'Hérault. Invités à s'exprimer spontanément, dans le cadre d'une question ouverte, sur les raisons de leur satisfaction, les Héraultais mentionnent en premier lieu (93%) les avantages découlant des spécificités géographiques du département : le climat et la douceur de vivre (80%), le positionnement géographique (34%), la proximité avec la mer (22%), avec la ville de Montpellier (18%) et l'arrière pays (13%). Ils mettent également en avant un bien-être général (25%) qui découle de la qualité de vie (13%), de la qualité environnementale (10%) et de la tranquillité (4%). L'ambiance dans le département (19%) contribue positivement : la mentalité des gens est citée par 14% des interviewés, le côté festif et l'accueil des commerçants par 4% d'entre eux.

Les Héraultais apprécient également le dynamisme du département (17%) à travers ses richesses culturelles (13%), les nombreuses activités sportives disponibles (7%) et la vivacité du monde associatif (2%).


Quelles sont nos valeurs ?
La liberté (45% des citations) et la solidarité (36%) sont les valeurs les plus associées au département par ses habitants. L'Hérault rime aussi avec " tolérance " pour 29% des interviewés et avec " travail " pour 23% d'entre eux. Les Héraultais citent ensuite l'humanité (19%), la fraternité (17%) ainsi que le civisme (16%). 


Un regard positif sur les actions du Conseil général
Seul un tiers des habitants du département (32% exactement) déclare avoir déjà été en contact avec le Conseil général de l'Hérault ou l'un de ses services. Parmi eux, 16% l'ont été récemment, il y a moins d'un an.

Les personnes ayant le plus été en relation avec le Conseil général se recrutent parmi les 50-64 ans (44%), les personnes issues des professions intermédiaires (40%) et les cadres supérieurs (48%). Les moins exposés à cette " expérience " sont les personnes récemment arrivées dans le département (86% indiquent n'avoir jamais été en relation avec l'institution), les moins de 25 ans (85%) et les ouvriers (77%).
Pour la plupart d'entre elles, les personnes ayant déjà été en contact avec le Conseil général se sont adressées à l'institution départementale par courrier postal (47%), en face à face (44%) ou par téléphone (42%). 19% l'ont fait à travers des échanges de courrier électronique. 14% évoquent un autre moyen (sans autre précision).

Pour la très grande majorité des personnes ayant été en contact avec le Conseil général de l'Hérault, cette expérience est jugée positivement puisque 80% indiquent avoir reçu une réponse satisfaisante à leur demande. 13% déclarent avoir reçu une réponse plutôt insatisfaisante tandis que 6% n'ont reçu aucune réponse.


Les attentes des habitants à l'égard du Conseil général
Dans cette période de morosité économique, les Héraultais soulignent l'importance d'un soutien aux entreprises et à l'emploi au sein du département (32% des citations). Un tiers attend un investissement de la part du Conseil général dans la préservation des paysages et du littoral (32%) et dans l'accès au logement (30%). La solidarité avec les personnes fragiles apparait également comme une attente non négligeable, à travers l'action à l'égard des personnes âgées (30%), des personnes handicapées (24%) et des personnes en difficultés sociales (22%).

Cliquez ici pour voir la synthèse des résultats de l'enquête